LES VENTOUSES

Les ventouses sont utilisées à des fins thérapeutiques depuis des milliers d’années en Asie. 

LES VENTOUSES

On peut utiliser les ventouses fixes ou les ventouses glissées. L’application n’est pas douloureuse, mais peut pincer dans les premières secondes, pour s’estomper complétement. On peut laisser les ventouses en place de 2 à 10 minutes selon les effets souhaités.

 

Les ventouses sont utilisées pour traiter :

  • les douleurs lombaires, musculaires et myofasciales

  • les tensions dues au stress

  • la toux, le rhume, les rhinites

  • le syndrome du tunnel carpien

  • les douleurs abdominales

  • les tendinites

  • les tensions au niveau de la colonne vertébrale

  • les soins esthétiques (traitement des rides et de la cellulite)

  • les œdèmes et entorses de la cheville

  • et bien plus selon les compétences du thérapeute

Les ventouses vont aider à :

  • défaire les stagnations

  • optimiser la circulation du sang, de l’oxygène, des nutriments pour retrouver l’Énergie

  • défaire les blocages dus aux cicatrices

  • faire relâcher spasmes et contractures

  • augmenter la mobilité musculaire et articulaire

  • drainer la lymphe, les liquides organiques et les déchets

Les contre-indications sont les mêmes que pour le massage suédois et s’y ajoutent : l’anémie sévère, les personnes affaiblies, les tumeurs malignes, le coup de soleil, les régions lombo-sacrée et abdominale chez la femme enceinte. Plus la pilosité est importante, moins les ventouses vont adhérer. Les personnes prenant des anticoagulants risquent de faire plus de bleus et ceux utilisant de la crème à la cortisone ont la peau amincie, ce qui peut augmenter la sensibilité.

LES BAMBOUS CHAUDS

Les bâtons de bambou sont chauffés, huilés et utilisés directement sur le corps. Ils permettent un massage en profondeur et apportent tous les bienfaits de la chaleur en massage :​

  • apaise et calme le système nerveux central

  • détend la musculature

  • augmente la circulation sanguine périphérique en provoquant une vasodilatation des capillaires (hyperhémie)

  • favorise une activation de métabolisme basal (digestion)

  • amène une hausse de la température corporelle

 

 

  • permet d’augmenter l’élasticité de la peau

  • favorise l’aplatissement et donc l’élongation des fibres musculaires et l’évacuation de l’acide lactique

  • favorise une dilatation des fascias et un glissement des tissus autant musculaires que dermiques

  • a un effet anesthésique

  • amène un relâchement articulaire en agissant sur les tissus ligamentaires

L’utilisation des bambous chauds est recommandée pour aider à faire relâcher les muscles tendus, la chaleur est toute indiquée dans les cas de stress, fatigue intense, dépression mineure ou encore tout simplement pour les gens qui sont à la recherche d’un soin différent. Le fait que le bambou effectue un soin profond plaît aux personnes musclées.

Les contre-indications régulières au massage s’appliquent. On ajoute à celles-ci les pathologie reliées à la chaleur : basse pression sanguine non régularisée, grosse varice et site d’inflammation tissulaire aigue

Taping neuro-proprioceptifDéTape

 

Le principe est que le bandage élastique placé sur les récepteurs de la peau va influer les propriorécepteurs, les muscles et les ligaments, donc les fonctions du corps.

 

Contrairement au bandage rigide, le k-taping (découle du mot grec kinésis, qui signifie mouvement) est plus confortable, permet la mobilité totale du patient et peut être gardé jusqu’à 10 jours. En effet, en appliquant un k-taping, le thérapeute équipe le patient d’un outil que celui-ci emmène chez lui.

 

La thérapie K-Taping peut aider à réduire la douleur, faciliter la fonction musculaire et améliorer la circulation. Elle est utilisée pour stimuler la proprioception et le flux lymphatique, favorisant le soutien structurel et la guérison des tissus.

 

Le k-taping peut être appliqué au niveau musculaire, ligamentaire, lymphatique ou en correction.L’application musculaire permet de rééquilibrer des tensions anormales. Le muscle récupère plus rapidement sa force et sa liberté de mouvement. Par les applications ligamentaires, il est possible de réduire la pression dans le tissu et d’assurer une meilleure irrigation. Ces deux actions mènent rapidement à une réduction de la douleur.Il est judicieux de combiner les applications musculaires et les applications de correction fonctionnelle.

 

La thérapie doit s’effectuer en règle générale pendant plusieurs semaines pour obtenir une amélioration durable. L’application lymphatique est utilisée dans les troubles du transport lymphatique. L’objectif est d’augmenter l’espace subdermique (entre la peau et les fascias), de libérer le tissu fascial et d’augmenter le fonctionnement des valves lymphatiques.

Gua Sha

La Gua Sha est une technique qui consiste à frotter, gratter les fascias ou chaînes myofasciales.

 

Le fascia est un tissu conjonctif qui :

  • enveloppe le muscle,

  • fait une séparation entre les muscles,

  • regroupe des muscles qui ont la même fonction,

  • comble l’espace entre les muscles, et

  • constitue un support pour le passage des vaisseaux sanguins, lymphatiques et des nerfs.

Utiliser la technique de Gua Sha sur une région congestionnée permet de :

  • augmenter la circulation sanguine

  • réduire la viscosité des tissus

  • relâcher les fascias

  • interrompre des récepteurs à la douleur

  • augmenter la mobilité

Relâchement des Trigger points

Un point gâchette est une région fortement irritée à l’intérieur d’un cordon hypertonique dans un muscle squelettique ou un fascia musculaire. Un point gâchette est un nœud palpable, un point hyper irritable, présent dans une bande raide d’un muscle, qui a subi un traumatisme ou un surmenage. C’est une zone de fibres musculaires raccourcies et en contracture constante. Le point Trigger actif est douloureux à la palpation et peut entraîner des douleurs irradiantes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le massage des points Trigger n’est donc pas relaxant. Il requiert la participation du client, qui doit communiquer la présence et l’intensité de la douleur et de l’inconfort. Le thérapeute et le client travaillent de pair pour maximiser l’efficacité du traitement.

Il est fréquent de ressentir une amélioration après un seul rendez-vous. Répéter les manœuvres peut être nécessaire pour les points gâchettes chroniques. Des étirements peuvent être faits à la maison, par le client, pour encourager le muscle traité à conserver la position des fibres.

Les symptômes suivants orientent vers des points gâchettes actifs ou latents :

  • Une mobilité limitée, raideur du mouvement

  • Une faiblesse du muscle

  • Une douleur irradiante

Des facteurs qui favorisent l’apparition de points gâchettes :

  • Sollicitation musculaire excessive

  • Sollicitation excessive chronique avec fatigue du muscle

  • Traumatisme direct

  • Activité musculaire sans échauffement préalable

  • Autres points gâchettes

  • Maladies d’organes internes

  • Articulations arthrosiques

  • Dysfonction segmentaire réflexe

  • Stress négatif

 

La connaissance des points gâchettes est un excellent complément à tout travail thérapeutique.

© 2019 par M-e Grondin